Publié par : Gabriel Tremblay | 5 mars 2010

Efficacité et efficience économique

Il est important de comprendre la distinction entre les différents types d’efficiences et d’efficacités même si les distinctions peuvent paraître nébuleuses quelques fois. Il faut bien faire attention, car ces termes sont souvent utilisés d’une manière trompeuse. Par contre, ces définitions sont celles des économistes de la santé et certaines autres sciences peuvent avoir des définitions qui sont différentes en quelques points. La raison de ces différentes peut-être due au niveau de l’analyse, car l’économiste analyse généralement le marché et le comportement des agents dans un marché spécifique.

Premièrement, il faut définir la différence entre l’efficacité et l’efficience. L’efficacité est le rapport entre les résultats atteints et les objectifs qui étaient visés a priori. Pour ce qui est de l’efficience, il s’agit des résultats atteints par rapport aux ressources utilisés pour arriver aux résultats.

L’efficacité de marché fait référence à l’équilibre du marché soit le point optimal qu’il faut atteindre.

L’efficience économique en santé implique que les résultats en santé soient maximisés par rapport aux ressources allouées dans le processus.

L’efficience technique implique que le processus atteigne le maximum de résultats possibles avec une dotation fixe de ressources. Cette efficience réfère à la courbe de possibilité de production.

L’efficience productive implique que le résultat sur la santé des populations soit maximisé par rapport à un coût précis en terme monétaire.

L’efficacité allocative fait référence à la valeur que nous attribuons aux soins de santé. Cette dernière mesure si cette valeur est égale aux coûts nécessaires pour arriver à ce résultat. Ce type d’efficacité est intimement lié au coût d’opportunité, car le bénéfice marginal d’une intervention doit être égal au coût marginal de cette intervention, et ce, à l’équilibre de marché. Les ressources doivent être allouées pour maximiser le résultat, soit le résultat souhaité (maximiser le surplus total et la santé). Les économistes vont souvent analyser cette efficacité avec le critère de Pareto qui est un critère d’unanimité. Ce critère indique qu’une distribution alternative, si elle est choisie, doit au moins satisfaire tous les individus d’une manière égale et avec le même niveau d’utilité. Si une personne est moins satisfaite, alors cette alternative n’est pas efficiente au sens de Pareto.

Maintenant, parlons un peu plus de l’efficacité de marché qui est très importante pour les économistes. En fait, l’analyse économique est toujours plus ou moins proche de l’étude de l’efficacité, car cette science s’attarde toujours à l’utilisation des ressources par rapport à un but précis. L’efficacité de marché implique que l’offre et la demande détermine la quantité efficace. Les prix doivent également alloués les biens entre les consommateurs en fonction de leur volonté marginale de payer. Un autre aspect de cette efficacité est que la volonté marginale de payer des patients doit indiquer la valeur du bien à l’équilibre.

En santé, et ce principalement au Canada, on voit bien que le marché ne répond pas à ces conditions de par sa nature et sa construction. Le problème est au niveau de l’éthique. Nous ne voulons pas nécessairement que le prix permette d’allouer les soins de santé, car dans ce cas l’équité dans les soins de santé pourrait être fortement détériorée. Le principe fondamental du système canadien est l’équité elle-même, ce qui ne permet pas un tel écartement. Par contre, il serait possible d’avoir un système de prix pour les soins de santé et de subventionner les soins aux personnes les plus démunis, mais pas dans le régime canadien actuel. Plusieurs autres articles discutent de ces problèmes d’équité et de marché centralisés ou décentralisés.

Les analyses de projet en économie de la santé permettent de mettre un chiffre ou une valeur sur ces différents principes dans des cas particuliers. Ces techniques permettent de comparer différents états, traitements, types de gestion ou autres dans le but de déterminer lequel est le plus proche de l’équilibre de marché. L’analyse théorique des problèmes réels dans le système de santé permet également d’analyser les incitations économiques qui sont sous-jacentes.

Gabriel Tremblay, économiste de la santé

www.healtheconomicconsultant.com

économie de la santé

About these ads

Responses

  1. [...] Voir l’article sur l’efficacité et l’efficience [...]

  2. [...] Les analyses de projet en économie de la santé permettent de mettre un chiffre ou une valeur sur ces différents principes dans des cas particuliers. Ces techniques permettent de comparer différents…  [...]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 111 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :