Publié par : Gabriel Tremblay | 19 février 2010

Théorie économique : Sélection adverse en santé

L’anti-sélection communément appelée la sélection adverse qui est en fait un anglicisme se définit comme étant une situation où d’un côté on ne peut pas observer le « type » de consommateur ou la qualité du produit de l’autre côté du marché. Ce type de phénomène, soit de « type caché », est-ce qu’on appelle un problème principal-agent, qui implique principalement une asymétrie d’information et d’incitation économique. Le problème de l’aléa moral discuté dans un article antérieur était un problème de « comportement caché » par opposition au « type caché ».

Un problème classique d’anti-sélection est celui des assurances. Par exemple, une compagnie d’assurance veut émettre une nouvelle police d’assurance médicaments au Canada qui couvre tous les médicaments sans questionner, mais décide de ne pas charger en fonction du risque du patient, mais plutôt d’un taux moyen pour chaque patient selon ces estimations et prédictions basées sur des données historiques. Comme cette police est plus généreuse que les autres polices, elle est également plus chère à la base. Ainsi, les gens les plus malades voudront obtenir cette police, mais ceux qui ne sont pas malades n’en voudront pas, car elle est plus chère. Comme vous l’imaginez, les consommateurs rentables pour un assureur sont ceux qui ne consomment pas ou peu et ces derniers permettent de payer la facture des gens moins rentables. Conséquemment, la compagnie d’assurance devra augmenter rapidement le prix de la police dans le but d’annuler le déficit et devra finalement annuler cette dernière.

Le principal problème de l’anti-sélection n’est certainement pas la diminution des profits des compagnies d’assurances ou autres, mais plutôt les conséquences et les actions que les compagnies vont mettre en œuvre pour ne pas souffrir de ce problème. Les compagnies vont procéder à une discrimination des « types » de consommateurs pour identifier les bons et les mauvais consommateurs. Des tests de santé, test de dépistages ou de prévention, analyse de forme physique, détermination des habitudes de vie et autres tests peuvent être utilisés pour appuyer cette discrimination. Ce problème est beaucoup plus présent aux États-Unis où non seulement les médicaments sont couverts, mais également tous les soins de santé. La discrimination est donc beaucoup plus présente et peut-être considérée comme une des raisons importantes du manque d’assurance d’une proportion significative de la population.

Finalement, il est important de comprendre le phénomène de l’anti-sélection en économie de la santé. Par contre, ce phénomène est beaucoup moins présent au Canada. Il est important de mentionner que dernièrement une compagnie de consultation canadienne en pharmaceutique a affirmé que ce phénomène était en croissance actuellement dans les assurances privées de santé au Canada. Il faut donc rester vigilant, car l’anti-sélection a pour effet de diminuer l’équité horizontale et verticale dans le système de santé. Les concepts d’équité seront discutés dans un article subséquent.

Gabriel Tremblay, économiste de la santé

http://www.healtheconomicconsultant.com/fr

économie de la santé

About these ads

Responses

  1. [...] des traitements qui serait à surveiller avec vigilance. Comme mentionné dans l’article « Théorie économique : Sélection adverse en santé », le problème de discrimination vient d’un problème de sélection adverse qui est de [...]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 103 autres abonnés

%d bloggers like this: